Damien Abad : Barroso est « clairement un homme de droite, élu par une majorité de droite »

, par Fabien Cazenave

Damien Abad : Barroso est « clairement un homme de droite, élu par une majorité de droite »

Damien Abad (Nouveau Centre / PPE) a été élu eurodéputé le 7 juin 2009. Il nous parle de ses premiers pas en tant que parlementaire européen. Pour lui, la ré-élection de Barroso à la tête de la Commission démontre que c’est le « Parlement qui a imposé son calendrier aux chefs d’État et de gouvernement, et non plus l’inverse ».

Le Taurillon : C’est votre premier mandat européen : comment se passe votre intégration au Parlement européen ?

Damien Abad : Établir ses quartiers tantôt à Bruxelles, tantôt à Strasbourg ressemble beaucoup à une rentrée d’étudiant... en plus complexe ! Il y a un bref temps de rodage nécessaire, mais ces péripéties collectives contribuent à créer des liens entre les nouveaux parlementaires. Surtout, j’accorde une importance très particulière à mon implantation locale, avec ma permanence lyonnaise. J’ai fait campagne en dénonçant le manque de visibilité des eurodéputés sur le terrain, et j’entends bien commencer par de bonnes résolutions.
Le Taurillon : Vous êtes membre de la Commission du Budget : pourquoi ce choix ?

Damien Abad : Bien entendu, je suis le benjamin des parlementaires français, et je ne crois pas qu’il soit opportun ni habile de l’ignorer dans mon engagement européen. Pour autant, il n’est pas question d’être le jeune de service ! Après avoir été diplômé de Science Po, j’ai été en charge des questions budgétaires et financières pour le groupe centriste (UDF, puis Nouveau Centre) de l’Assemblée nationale. Je compte sur mon intérêt et mon expérience dans ce domaine pour m’engager en faveur du financement des grands projets européens en matière d’industrie et de recherche.

Le Taurillon : Que faire si le référendum irlandais aboutit de nouveau à un vote négatif ? Quel rôle pourrait jouer le Parlement pour relancer l’Europe ?

Damien Abad : J’ai bon espoir que les malentendus sur lesquels ont pu jouer les anti-européens irlandais auront été dissipés par les garanties supplémentaires accordées à l’Irlande. Revenir au Traité de Nice serait un un retour en arrière désastreux pour la démocratie européenne. Si le vote irlandais devait être négatif, il nous faudrait trouver une situation institutionnelle plus souple, qui ne remette pas en cause l’adhésion des 26 autres pays au Traité de Lisbonne. Nous ne pouvons continuer de donner l’impression que l’Europe est une marche forcée ; la construction européenne doit réapprendre à se faire désirer, rappeler qu’elle est d’abord une chance et non une contrainte.

Le Taurillon : Une réaction à la ré-élection de José Manuel Barroso à la présidence de la Commission européenne ?

Damien Abad : Je me suis entretenu avec lui pendant plus d’une heure, la veille du vote, afin d’obtenir des garanties supplémentaires, notamment en matière de fiscalité verte, d’économie sociale de marché, et du renforcement du dialogue avec le parlement ; j’ai particulièrement attiré son attention sur ma volonté de mettre en place un Erasmus des apprentis. Au final, nous allons disposer d’un Président de Commission qui incarne à la fois une forme de consensus dans la mesure où il est appuyée par l’ensemble des chefs, mais, dans le même temps, nous avons clairement un homme de droite, élu par une majorité de droite au Parlement européen ; et c’est je pense la meilleure manière de rendre le débat européen plus politique. A noter que, dans cette affaire, c’est le Parlement qui a imposé son calendrier aux chefs d’Etat et de gouvernement, et non plus l’inverse.

Illustration : photographie de Damien Abad au Parlement européen.

Le Taurillon remercie Romain Bentz pour sa participation à la réalisation de cette interview.

Mots-clés

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom