L’UEF-France lance un appel aux parlementaires européens

, par UEF-France

L'UEF-France lance un appel aux parlementaires européens

Paris, le 18 juin 2009 - Les élections européennes de juin 2009 ont connu un taux d’abstention sans précédent.

Depuis 1979, la participation des citoyens au vote européen a constamment baissé. C’est le signe d’un détachement croissant des citoyens par rapport aux institutions européennes. Si les conquêtes de l’Union européenne sont en danger, alors, les fantasmes du passé peuvent revenir : le nationalisme, le racisme, le fascisme.

Afin d’apporter une réponse « européenne » à la crise politique, économique, sociale et morale que l’Europe est en train de traverser, le Parlement européen, représentant légitime du peuple européen doit :

- se dresser contre la méthode intergouvernementale ;

- rejeter les décisions unilatérales des gouvernements et du Conseil européen ;

- désigner de façon autonome son Président ;

- refuser la désignation en force du Président de la Commission européenne.

C’est à ce prix que les citoyens européens seront à ses côtés.

A propos de L’UEF-France : L’UEF-France est une association fondée en 1947, dont les adhérents militent pour la construction européenne et pour l’émergence d’une Europe politique fédérale. Totalement indépendante des partis politiques, l’UEF-France appartient à l’Union des fédéralistes européens. L’UEF Europe est membre du Mouvement fédéraliste mondial (WFM) et du Mouvement Européen International. L’UEF-France a un contrat de partenariat avec les Jeunes Européens - France (section française des Jeunes Européens Fédéralistes).

Illustration : Logo de l’UEF

Mots-clés

Vos commentaires

  • Le 21 juin 2009 à 07:50, par Joke En réponse à : L’UEF-France lance un appel aux parlementaires européens

    Bonjour !

    On ne peut pas se satisfaire du faible taux de participation.

    Mais arrêtons de nous flageller !

    Les abstentionnistes ne sauraient remettre en cause le résultat d’une élection.

    S’ils s’en « foutent » ou s’ils s’en remettent au choix de la majorité de leurs concitoyens, c’est pareil.

    S’il s’agissait de rétablir la peine de mort, d’interdire la chasse, de limiter la vitesse sur les autoroutes à 80km/h ou d’autres objets de ce type, gageons que les queues seraient longues dans les bureaux de vote ! Seulement l’Europe ne peut se construire par de tels « choix de société ».

    Je prendrai aussi l’exemple helvétique. Certes les Suisses sont souvent appelés à voter. La participation est toujours très faible – 55% de participation est considérée comme une participation « massive » ! Et pourtant, en Suisse, PERSONNE ne relativise JAMAIS un résultat en arguant d’une faible participation.

    Les mêmes qui s’appuient sur la faible participation pour tenter d’abattre l’idéal européen, les mêmes qui moquent la démocratie « occidentale » parce que quelques bulletins ont été trouvés dans les chaussettes d’un imbécile, les mêmes, dis-je, ne tarissent pas de louanges à l’égard de la grande démocratie « religieuse » iranienne – qui ne saurait frauder puisque le résultat est celui qu’ils appelaient de leurs vœux.

    Le ridicule ne tue pas. Et c’est bien dommage.

  • Le 26 juin 2009 à 10:44, par Lu pour vous En réponse à : 2034 : Objectif abstention 100%

    "Quel seuil d’abstention faudra-t-il atteindre avant d’imaginer un retour du parlement européen dans sa forme originelle, c’est à dire avec des membres non pas élus par le peuple, mais choisis par les Etats membres ?

    Question a priori provocante qui va à contre-sens de l’Histoire (?), mais qui pose bien la problématique de la démocratie européenne. A quoi bon investir dans une machinerie électorale aussi lourde si personne ne joue le jeu ? Un vrai paradoxe quand on lit les sondages d’opinion très favorables à la construction européenne.

    Comme si ce scrutin (de juin 2009) n’était qu’une étape vers un objectif de perfection : Abstention 100% grâce à la formule offensive ! Pas d’électeurs, pas de campagne, pas de candidats, pas d’Europe, pas de problème… Puisque le sujet semble ennuyer bon nombre de citoyens et de politiques (y compris parmi ceux élus à Strasbourg), ça ferait peut-être un problème de moins ! Dans tous les cas, à ce rythme, on finira bien par atteindre le seuil critique : vers les 75% (moyenne européenne hors Belgique & Luxembourg où le vote est obligatoire) en 2034 ?! Pour qu’enfin une prise de conscience s’opère ?"

    Cf. http://www.puisney.eu/2034-objectif-abstention-100

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom