Tribune parue dans l’Unità le 02/09/2011

Un projet européen fort et crédible contre la crise

Propositions concrètes

, par Sandro Gozi, Traduit par Marine Cornelis

Un projet européen fort et crédible contre la crise
« Campione del mondo di pugilato », Giacomo Balla, 1933-1934

Sans fédération, l’euro n’a pas de futur. Sans l’euro, fin de l’Europe, qui est une expérience, et qui, comme toute expérience, peut réussir mais peut aussi échouer.

Les petits leaders européens devraient commencer à dire la vérité aux citoyens sans attendre le printemps 2012, qui pourrait devenir l’automne de l’Europe, avec l’aggravation de l’état de santé du malade grec. La crise a besoin en premier lieu de réponses immédiates. La réponse immédiate au problème de la dette sont les Eurobonds, proposés par Prodi et Quadro Curzio, et qui répondent à deux exigences : réduction de la dette et croissance.

C’est la réponse pour sortir de la dictature de l’urgence. Mais l’urgence nécessite aussi une vision. Nous devons immédiatement créer une union fiscale dans la zone euro. Ce qui signifie un gouvernement économique européen, avec un ministre de l’économie qui reprenne les fonctions du président de l’eurogroupe et du commissaire à l’économie, qui agisse selon la méthode communautaire, qui prenne des décisions à la majorité et sans besoin de ratifications nationales, sous contrôle parlementaire.

Solution immédiate : modifier le Traité de Lisbonne, vieux dès la naissance

Le Fond n’a pas encore les ressources ni l’indépendance nécessaires. Une union fiscale est nécessaire pour renforcer la convergence des économies de la zone euro, prendre rapidement et démocratiquement les décisions fondamentales en matière de politique économique, représenter de manière unie l’euro dans le monde, mais aussi s’occuper efficacement des déséquilibres du secteur privé (à l’origine des crises espagnoles et irlandaises), favoriser la compétitivité et l’emploi grâce à des procédures bien plus contraignantes que celles d’Europe 2020.

Alors, de nouveau, urgence et vision. Dans la seconde, entre aussi la modification du Traité de Lisbonne, vieux dès la naissance en matière d’économie et désormais totalement obsolète. Pour le gouvernement économique, il faut avant toute chose réécrire l’article 5 du Traité, selon lequel les États membres coordonnent entre eux les politiques économiques de l’UE, en attribuant au contraire au gouvernement économique de l’UE ce tel pouvoir de coordination. Ce qui ne signifierait pas, entre autres, attribuer toutes les décisions sur la fiscalité à Bruxelles : il suffit de regarder l’exemple des États-Unis pour voir comment l’union fiscale peut cohabiter avec l’autonomie en matière d’impôts des États. Mais pour ce faire, la technocratie ne suffit pas.

Il faut la démocratie et la politique. Il faut, comme le propose Andrew Duff, député européen, convoquer dès que possible une nouvelle Convention au cours de laquelle les parlementaires européens, les parlementaires nationaux, les représentants des gouvernements et des institutions européennes devront, avec urgence et vision, mener à terme l’expérience européenne et construire la fédération européenne, avec tous les peuples et les états qui voudront en faire partie.

Vos commentaires

  • Le 9 septembre 2011 à 13:55, par HERBINET En réponse à : Un projet européen fort et crédible contre la crise

    Euro crisis ... Greece default ... De taille édifiante, le spectre de la récession frappe d’effroi les économies de la zone euro. Bien qu’étant une institution étiquetée de digue financière, la Banque Centrale Européenne n’offre que de faibles marges de manœuvre. A l’instar de l’Allemagne, ancre de stabilité de la zone euro, les États vertueux, enrayant les réactions en chaîne aux effets dévastateurs, appliquent un tour de vis aux pays endettés. Par exemple, les europhiles formulent une proposition avec pour axiomes - fédéralisation budgétaire, mutualisation des risques et contrôle des déficits. Dans ce monde en totale mutation, le décryptage du printemps arabe adresse un satisfecit pour la démocratisation de la rive sud de la Méditerranée. Suite à l’effondrement de l’Union soviétique ayant pour conséquence la réunification du continent européen, le monde diplomatique donna naissance à une nouvelle ère - liberté, démocratie, paix, initiative économique, justice fiscale - dans une stabilisation de long terme de l’ordre mondial.

    Pierre-Franck HERBINET

  • Le 26 septembre 2011 à 16:42, par HERBINET En réponse à : Un projet européen fort et crédible contre la crise

    Quand les grincheux magnifiques se délectent d’inopportunes sornettes tout en s’enivrant d’obscures lettres, au centre des sociétés européennes démocratiques, les philosophes interculturels placent l’éthique de l’action au centre du processus de transformation des sociétés européennes. La force aveugle des irrésistibles destins impulse une ascension politique pour l’honnête homme ambitieux n’ayant de cesse d’observer scrupuleusement les règles de la morale, de l’honnêteté et de la justice sociale. A la panne de la reprise américaine se superpose la crise européenne de la gouvernance, pour autant, à cet égard, nul ne songe au renoncement mais le temps n’est plus aux incantations mais à la réorganisation de nos modèles désuets. De la fragilité de nos structures vieillissantes naîtra l’imagination au pouvoir exprimée par le quatuor pionnier - le ténor porte un regard sur l’avenir, le soprano change le cap, la basse dissipe les doutes pendant que le chef d’orchestre coordonne l’audace créative. De prime abord, nul ne songe à renoncer mais à réorganiser nos modèles usés, comme par exemple, l’indépendance énergétique, l’architecture bionique, l’internet physique, la maîtrise des dépenses publiques, l’équivalence entre les individus et la participation des citoyens aux affaires de la cité. A l’énergie créatrice, la colorisation de l’aquarelle se peint à l’aune du rêve promis.

    Pierre-Franck HERBINET

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom