« Europe is sexy », la face émergée de l’iceberg dont nous sommes fiers !

, par Le Bureau national des Jeunes Européens - France

« Europe is sexy », la face émergée de l'iceberg dont nous sommes fiers !

Alors que la campagne des élections européennes du 25 mai 2014 bat son plein dans la quasi-indifférence d’une grande majorité de citoyens, un groupe d’irréductibles continue à se battre pour toucher et sensibiliser le grand public, et notamment les jeunes, sur ces élections. Ces bénévoles volontaires ont été fortement attaqués sur une de leur action, qui grâce à cela a créé « le buzz ».

Depuis plusieurs semaines, la campagne des Jeunes Européens Isère « Europe is sexy »est relayée par de grands médias tels que Libération, Slate, ou encore L’Express. La plupart des articles nous décrivent au mieux comme naïfs et ridicules, au pire comme sexistes et à côté de la plaque.

Depuis plus de vingt ans, les Jeunes Européens sensibilisent les citoyens aux questions européennes grâce à des conférences, des cafés-débats, des actions de rue. Chaque année, nous allons à la rencontre de plus de 2000 élèves, lycéens, apprentis grâce à notre programme Europe à l’école. Nous menons une réflexion sur le fédéralisme et l’avenir de notre continent sur notre webzine « Le Taurillon » en quatre versions linguistiques. Nous travaillons au sein d’un réseau qui regroupe 30 000 jeunes de moins de 35 ans du Royaume-Uni à l’Azerbaïdjan, de la Turquie à la Norvège. Lors de cette campagne de lutte contre l’abstention aux élections européennes, nos bénévoles ont organisé 17 Villages Européens de la Jeunesse partout en France, des sportifs ont posé pour rappeler notre message « Ton vote, ton Europe », des centaines d’événements ont été organisés. Nous avons consacré ces six derniers mois à expliquer, écouter, dialoguer avec les citoyens pour les convaincre de l’importance d’aller voter le 25 mai.

Pourquoi a-t-il fallu attendre que nous utilisions la provoc’ pour que vous vous intéressiez enfin à nous ? Ceux qui aiment tant décrire une « jeunesse désabusée », une « génération désenchantée », ne pourraient-ils pas rendre hommage à ces jeunes qui ont en moyenne 23 ans et sont allés dans la rue dès le mois de décembre pour parler des élections européennes, qui au lieu de rester les bras croisés ont décidé de s’adresser aux jeunes en utilisant le second degré, la provocation, et une bonne dose de clichés !

Oui, nous sommes fiers d’êtres des irréductibles pro-européens, oui nous assumons de vouloir rendre cette Europe sexy en utilisant l’humour et l’autodérision ! La vraie question c’est pourquoi est-ce la seule manière de faire parler d’Europe dans les médias aujourd’hui ?

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom