L’Europe en région Centre - Val de Loire : un territoire rural, mais empli d’innovations

L’Europe dans les régions

, par Joshua PIDOUX-TSOURLAKIS, Les Jeunes Européens Orléans, Les Jeunes Européens Tours

L'Europe en région Centre - Val de Loire : un territoire rural, mais empli d'innovations
© Wikimedia Commons Château de Chenonceau, dans la région Centre - Val de Loire

La région Centre-Val de Loire, territoire au centre de la France, et ayant une surface comparable à la Suisse, est riche de ses ressources naturelles et culturelles.

La région des rois et reines de France, pourtant 2e région la moins peuplée de l’hexagone, ne reste pas en retard quant à sa participation à innover dans les domaines sanitaire, alimentaire, ou bien numérique. L’Europe est cœur du soutien financier de nombreux programmes locaux. En effet, entre 2021 et 2027, la région va toucher 412,4 millions d’euros dans le cadre du Fonds social européen + (FSE+) et du Fonds européen de développement régional (FEDER) ; deux piliers budgétaires importants pour les collectivités locales pour entreprendre des projets d’intérêt général, et portant sur un domaine dont l’Europe se saisit au quotidien.

L’Union européenne au quotidien dans nos campagnes industrielles

L’industrie innovante est mise en avant en région Centre-Val de Loire, l’Union européenne investit énormément ; cela mêle la volonté de miser des industries à faibles émissions de gaz à effet de serre, mais dans le même temps renforce le tissu socio-économique local.

La société Weser, située en Indre-et-Loire et l’une des exemples quant à cet investissement de l’Union européenne dans le secteur industriel de la région. Un objectif, celui de diminuer de 30% le poids des produits en béton de grandes dimensions. La finalité, quant à elle, est une meilleure performance économique, mais surtout environnementale.

L’usine qui aujourd’hui a une surface de plus de 7.500m2 abritent les vingt-trois machines, fleurons d’une innovation « made in Europe », le président de Weser avait lui-même déclaré quelques années auparavant que « les grands enjeux, c’était aussi de parvenir à créer une matière plus légère et, partant, d’en diminuer l’empreinte carbone ». Pour arriver aux résultats actuels, le projet a requis 1,15 millions d’euros d’investissement. La part européenne s’élevant à hauteur de 426 000 euros. Ce qu’il faut retenir de cet exemple tourangeau, est que sur le volet économique, la part d’investissement de l’Europe est conséquente ; une innovation qui permet à la société de conquérir de nouveaux marchés, et qui par la même occasion améliore significativement son bilan carbone.

Le service aux plus vulnérables, une priorité européenne en Centre-Val de Loire

Autre domaine, dans lequel l’Europe soutient énormément en région Centre-Val de Loire, c’est celui du social. En effet, l’Union européenne est consciente des réalités régionales vis-à-vis de la désertification médicale que la région subit.

Afin d’améliorer la qualité de vie des personnes âgées et/ou vulnérables, la start-up Janasense développe notamment une « solution digitale » pour identifier tout comportement s’écartant de la routine d’une personne placée sous leur responsabilité ; et d’en alerter les aidants professionnelles afin d’anticiper tout risque pour leur santé. Là encore, l’Europe a apporté un investissement important, représentant entre 2019 et 2021 un montant de 599 000 euros. Ce soutien européen exprime une double finalité, celle d’un suivi médical au plus près mais tout en préservant l’autonomie des clients séniors.

La problématique médicale est au cœur de nombreuses réflexions au sein des institutions régionales, c’est dans ce cadre que l’Europe, avec l’aide venant d’autres partenaires socio-économiques, a investi dans un projet de réhabilitation d’une frise dans la ville de Beaugency afin d’y aménager un pôle à vocation socio-médicale. L’appui financier européen est d’un montant de 372 000 euros. L’aménagement au public de ce pôle a été imaginé pour améliorer l’accès aux soins de santé de proximité à la population. Médecin, infirmière et sages-femmes forment la future équipe de la structure. L’attractivité du lieu se retrouve renforcée par la présence également sur place d’un pôle jeunesse, des locaux d’associations caritatives locales, mais aussi les services sociaux communaux tels que le CCAS et la permanence de France services. Depuis le début de l’année 2024, les 7500 Balgentien.ne.s peuvent désormais avoir accès aux nombreux services proposés.

La capitale européenne de la Culture 2028 : Bourges, une des villes au cœur de l’Europe

Le dispositif de capitale de la culture a été initié en 1985, pour des ambitions économiques, mais avant tout mettre en valeur la culture des pays de l’Union européennes. Pour 2028 le choix a été porté sur Bourges, cette cité du Cher avec ses quelques 64 000 habitants connaît aujourd’hui l’illustration de son engagement auprès des valeurs européennes. Il est possible de dire que la ville est depuis longtemps un territoire où l’Europe soutient énormément, que ce soit sur les aspects humains comme financiers.

En 1963, la première maison de la culture en France est inaugurée, et depuis Bourges n’a pas cessé d’œuvrer en accueillant des résidences d’artistes, ou bien encore chaque année, par l’organisation d’expositions et de festivals (Ex : Le Printemps de Bourges). Avant comme après 2028, la cité affirme qu’elle continuera à exprimer son attachement à la culture française, comme européenne ; avec un objectif, prouver qu’une ville de taille moyenne peut réanimer le dialogue européen avec l’ensemble des citoyens.

Vos commentaires
modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

À lire aussi