Pourquoi adopter le modèle australien ferait échouer la politique d’asile européenne - commentaires Pourquoi adopter le modèle australien ferait échouer la politique d'asile européenne 2018-08-02T19:26:28Z https://www.thenewfederalist.eu/pourquoi-adopter-le-modele-australien-ferait-echouer-la-politique-d-asile#comment23060 2018-08-02T19:26:28Z <p>Trois points sont avancés : 1) La zone à gérer serait plus grande en Europe et les flux y seraient plus importants.</p> <p>2) L'Europe ne pourrait pas s'unir sur la question.</p> <p>3) Les pays européens et l'Europe ne seraient pas en mesure de conclure des accords similaires avec les pays du Sud.</p> <p>Reprenons ces points : 1) L'Europe a des moyens considérables par rapport à l'Australie. Que la zone à gérer soit plus grande et les flux plus importants ne pose donc pas de problème insurmontable.</p> <p>Comparez la marine australienne à aux marines espagnole, italienne, grecque.</p> <p>En gros, la marine italienne, seule, représente le double de la marine australienne. Autant dire que les Grecs, les Italiens et les Espagnols réunis ont largement les capacités logistiques de gérer la Méditerranée. Pas besoin du soutien des autres pays européens, bien qu'il serait logique et légitime qu'ils participent à la gestion des frontières (solidarité).</p> <p>Peut-être qu'un simple changement de politique permettrait de changer la dynamique, réduisant le flux à contrôler.</p> <p>2) Si l'Europe ne s'unit pas sur la question, il va falloir s'attendre à une montée des populismes et en particulier de l'extrême droite. Qu'on soit pour ou contre les migrants, il faut avoir conscience que cela pose un réel problème politique aujourd'hui.</p> <p>Au demeurant, l'Europe n'a pas besoin de s'unir sur la question. Il suffit que les pays du Sud de l'Europe s'en chargent. C'est d'ailleurs eux qui s'en chargent aujourd'hui et le manque de soutien des autres pays européens pose un autre problème, qui met en danger l'UE.</p> <p>3) Il suffit d'un seul accord avec un seul pays et la question est réglée.</p> <p>/</p> <p>Cette position, d'accueillir à bras ouverts les immigrants, pose problème : <br /><img src='https://www.thenewfederalist.eu/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> elle génère des tensions politiques en Europe, alimentant le populisme ambiant et affaiblissant l'UE (tout reposant sur les épaules de quelques pays), <br /><img src='https://www.thenewfederalist.eu/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> à la vue de la capacité des pays européens à intégrer les immigrants et réfugiés, on ne peut pas décemment considérer ceci comme une solution, <br /><img src='https://www.thenewfederalist.eu/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> plus important, cela ne règle aucune question de fonds concernant ces personnes qui fuient leurs pays, <br /><img src='https://www.thenewfederalist.eu/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> c'est également une position criminelle qui génère des milliers de morts et enrichis les réseaux mafieux...</p> <p>C'est très bien d'avoir un cœur, mais ça ne doit pas empêcher de réfléchir. Comme on dit, l'enfer est pavé de bonnes intentions.</p> <p>Le modèle australien n'est qu'une partie de la solution, et c'en est une, même si elle nous déplaît. Les centres extérieurs devraient être gérés autrement, mais l'idée de base est clairement à retenir.</p> <p>L'autre partie consisterait à essayer de résoudre les problèmes à la base (ce qui pousse les gens à partir).</p>