La Gouvernance à l’européenne - commentaires La Gouvernance à l'européenne 2007-02-07T13:04:30Z https://www.thenewfederalist.eu/La-Gouvernance-a-l-europeenne#comment1960 2007-02-07T13:04:30Z <p>Je partage totalement votre analyse concernant les dysfonctionnements de la machine européenne. On ne peut pas, d'un côté, limiter le taux d'inflation à 2%, et annuler, par la même occasion, toute relance monétaire couplée à l'arme budgétaire -le Policy Mix keynésien- si, d'autre part, la norme de déficit budgétaire est limitée à 3% du PIB, annulant, donc, tout moyen de relance de l'activité économique notamment en situation de dépression ; quand, par ailleurs, le pays est sous la coupe d'éventuelles sanctions, lesquelles contribuent à accroître le déficit budgétaire. A mon sens, si l'on veut, enfin, si nos gouvernants européens entendent améliorer la gouvernance du navire Europe -dans l'intérêt de tous-, il apparaît important, je dirais même capital d'assouplir le dogme monétariste de stabilité des prix et, à l'instar de l'OMC, de prévoir une sorte de clause de sauvegarde prévoyant une levée des contraintes -normes, soyons plus optimistes- en cas de dépression durable de l'activité économique d'une région européenne. Evidemment, je parle de problèmes conjoncturels qui ne peuvent suffire à traiter les nécessaires réformes structurelles des pays membres. Pour poursuivre votre piste concernant la mise en place d'un budget fédéral, la théorie néoclassique a déjà pensé, dans le cas de choc asymétrique, à la création d'un budget fédéral, qui, par le jeu des transferts de fonds, vient « réparer » la zone victime du choc de croissance. Concrètement et pour revenir à notre nation européenne, le budget engagé pour six ans devrait inclure -à soumettre à nos députés bruxellois ?- un titre spécial consacré au réglement d'un déséquilibre temporaire. En somme, à défaut de l'existence de ce budget, une meilleure coordination des objectifs de croissance et de stabilité des prix, un objectif plus cohérent, doit être trouvé.</p>