Why We Speak English Now - commentaires Why We Speak English Now 2012-04-06T02:10:10Z https://www.thenewfederalist.eu/Why-We-Speak-English-Now#comment12651 2012-04-06T02:10:10Z <p>Must we speak english everywhere ? Can't we do anything without English ? Yes I do respect every language and that is why I am more fascinated about my mother tongue.</p> <figure class="spip_documents spip_documents_center ressource oembed"> <span class="oembed oe-link"> <a href="http://vyarthgyan.wordpress.com/2012/03/24/do-we-really-need-english-everywhere/" class="spip_out spip_url" rel='nofollow'>http://vyarthgyan.wordpress.com/2012/03/24/do-we-really-need-english-everywhere/</a> </span> <figcaption><div class="spip_doc_titre oembed-source"><a href="http://vyarthgyan.wordpress.com/2012/03/24/do-we-really-need-english-everywhere/" class="spip_url spip_out auto" rel="nofollow external">http://vyarthgyan.wordpress.com/2012/03/24/do-we-really-need-english-everywhere/</a></div></figcaption> </figure> Why We Speak English Now 2011-09-25T00:28:43Z https://www.thenewfederalist.eu/Why-We-Speak-English-Now#comment10256 2011-09-25T00:28:43Z <p>Good night dear ones, I would like to make you a question : how do you see education in a federalist and « really » united Europe ? thanks cheers. Gil</p> Why We Speak English Now 2010-05-21T01:34:30Z https://www.thenewfederalist.eu/Why-We-Speak-English-Now#comment8415 2010-05-21T01:34:30Z <p>2 milliard d'être humains apprennent l'anglais ce qui ne veut pas dire que ces 2 milliard de personnes parlent l'anglais. Et puis l'anglais est en train d'être supplanté par l'espagnol aux Etats-Unis alors franchement quelle subjectivité cet article. Exemple concret en Californie 36 pour cent de la population parlent l'espagnol. A Los Angeles c'est 46 pour cent ! Non en fait il faut apprendre une langue pour son plaisir tout simplement !!</p> Why We Speak English Now 2009-01-29T12:55:51Z https://www.thenewfederalist.eu/Why-We-Speak-English-Now#comment6207 2009-01-29T12:55:51Z <p>Vu l'horrible charabia que je reçoit quand je demande la traduction de cette page en français, je me dis que l'anglais a encore beaucoup de chemin à faire avant de devenir un moyen de communication adapté à l'Europe. A-t-on envisagé SÉRIEUSEMENT les autres moyens d'intercommunication ?</p> Why We Speak English Now 2007-11-26T16:01:02Z https://www.thenewfederalist.eu/Why-We-Speak-English-Now#comment3100 2007-11-26T16:01:02Z <p>Waouh ! Astonishing ! You said it by yourself : « All of this has created a very effective kind of advertising (or if you prefer : propaganda) in the promotion of English as a lingua franca. »</p> <p>Against propaganda, there is only one way, like proud England during WWII : résist ! We have to promote linguistic equity in EU, and support espéranto, only way for a real respect of all the european langages.</p> <p>Il faut savoir que le voile pudique qui recouvrait l'anglais obligatoire à l'école primaire vient de tomber, car c'est maintenant en toutes lettres dans un récent dossier de presse du ministère de l'Education nationale : les tableaux électroniques interactifs promis par le ministre durant sa visite au salon de l'éducation serviront à promouvoir l'anglais, à dialoguer avec des natifs (payés par nos impôts ?).</p> <p><a href="http://www.education.gouv.fr/cid20472/les-technologies-de-l-information-et-de-la-communication-dans-l-enseignement.html" class="spip_url spip_out auto" rel="nofollow external">http://www.education.gouv.fr/cid20472/les-technologies-de-l-information-et-de-la-communication-dans-l-enseignement.html</a></p> <p>Et le français devient deuxième langue à l'école primaire - non, là je blague, c'est prévu seulement pour 2009 !</p> Why We Speak English Now 2007-11-26T12:51:18Z https://www.thenewfederalist.eu/Why-We-Speak-English-Now#comment3099 2007-11-26T12:51:18Z <p>Mais l'Europe doit-elle nécéssairement devenir un village anglophone, la est la question qui se pose ?? l'on conçoie bien au travers de cette déclaration d'amour pour l'anglais qu'il existe une réelle volonté d'imposé un etat de fait a l'ensemble des populations européennes. l'injustice est patente, l'anglais est sans doute de très bonne facture, mais il existe aussi d'autre langue de très bonne facture. sur ce point toute les langues naturelle se valent, qu'elles semblent simple ou complexe, elles restent toujours pour les non mother-tongues une langue étrangère au contours dificiles a définir a parti du moment ou l'on a a faire a une personne l'ayant appris dès son enfance.</p> <p>est-ce là l'equité du pouvoir que nous promet l'Europe a nous tous et a nos enfant, qui ne seront jamais mother-tongue donc éligible au plus haute fonctions administrative de cette europe anglicisé. est-ce cela l'idée de justice européenne et d'egalité entre tous les peuples d'europe. faudrait-il qu'il y en ait un peuple qui n'ait aucun effort a fournir pour se sentir chez-soi en europe, alors qu'apparement cette europe semble etre la dernière idée qui semble convenir a la plèbe britanique.</p> <p>hm, il m'est d'avis que si l'anglais est une jolie langue et que l'on peux certes faire beaucoup de belle chose avec, l'histoire du bel canto en europe monter très bien que l'italien, l'allemand le français le russe et quelques autres ont satisfait nos plus grand auteurs. certes sa prédominance economqiue est patente au plan international, mais est-ce suffisant pour lui donner l'avantage au détriment de toute les autres.</p> <p>en fait je n'est cesse de penser que le choix de l'anglais pour l'europe signerais d'emblée la fin de l'europe, puisque ce faisant l'on élirais la langue d'une nation contre toutes les autres. est-ce là vriament le chemin de la paix que nous promettait en filigranne monnet et chuman quand ils posèrent les jalons de l'Union future.</p> <p>et pour tout dire, là encore, et puisque l'on n'a su choisir le mark comme monnaie européenne pour de simple raison de suceptibilité politique, l'on ne saurait par sagesse et pour l'europe que le même chemin, celle de la créativité et de l'inventivité plus que celle de la simple récupération.</p> <p>l'europe a un très grand besoin d'une langue capablede devenir sa langue administrative, de devenir sa langue de référence pour ses lois et vers lequel tout les juristes puisse avoir la certitude davoir un texte original et exempt des difficultés de traduction inter-linguistique. car, peut-on vriament concevoir l'interprétation de texte et des lois, si les mots eux-même ne renvoie pas au même signifié ?? n'est-ce pas là contraire a une certainne idée de la sécurité juridique et a une certainne idée de la hiarchie des normes de droit cher a kelsen. l'on pourrait aussi poser un wittgenstein qui ne voyait a tout problèmes philosophique, que des querelles de définition.</p> <p>a mon gout, l'europe serait bien sage si elle parvenait a créer, et je dis bien a créer, et non récuperer une language rationelle telle que nos philosophes l'on toujours prescrit a qui sait entendre.</p> <p>par le fait elle parviedrait tant a la maitrise d'elle-même et de son propre droit, en en faisant une réelle référence internationale, une langue droite et normée, sure en définitions et en descrptions, une oeuvre pour ecrire l'europe comme un nouvel être de droit, comme un être de raison , plus que de passion et de pulsion.</p> <p>difficile, impossible ?? hm, pour ceux qui n'ont jamais tenté d'apprendre une langue rationelle sans flexion et a la grammaire parfaite. car là ou les langue naturelles sont toujours complexe car nul n'en connait vraiment la profondeur. un européen aurait cette indéniable avantage d'etre maitrisable de tous et sans qu'il soit fait d'execptions entre les futurs citoyens, ou plutôt administrateur et fonctionnaire de l'Union.</p> <p>dire que cela serait au même titre que la monaie, un gage de sécurité et de volonté commune a faire de l'idée d'europe un lieu « commun » pour tout européen, plutôt que la victoire par le fait de l'une de nos nations contre toutes les autres ??</p> <p>il m'est d'avis que sur ce point-là, vouloir l'europe ne peux se faire que dans la création commune et l'effort commun pour une paix et une prospérité communne. l'on ne sauait vanté les gloires des uns poir l'imposer de force a tout les autres sans prendre pour le futur de bien grand risque. l'on ne fait pas un Etat comme on le dirrige, là est peut-etre la difficulté auquel nos élites européenne se trouve avoir quelques difficultées.</p>