Les Jeunes Populaires face à l'Europe - commentaires Les Jeunes Populaires face à l'Europe 2009-02-09T12:55:36Z https://www.thenewfederalist.eu/Les-Jeunes-Populaires-face-a-l-Europe#comment6276 2009-02-09T12:55:36Z <blockquote class="spip"> <p>Taurillon : On a pu noter la forte présence de Nicolas Sarkozy face à ces évènements. La réaction face aux crises doit-elle être menée au niveau intergouvernemental ou plutôt au niveau communautaire ?</p> <p>Benjamin Lancar : En réalité, ce n'est pas l'un ou l'autre. Si la Commission avait freiné des quatre fers pour le plan de relance, nous n'aurions rien pu faire. Cependant, vouloir mener une politique européenne sans prendre en compte la volonté des peuples, qui s'expriment par la voix de leur gouvernement, ce serait un affront à la démocratie.</p> </blockquote> <p>Les peuples s'expriment « par la voix de leur gouvernement »... Mais ne s'expriment-ils pas tout aussi bien par la voix des institutions communautaires, et en particulier du Parlement européen élu démocratiquement ? Benjamin Lancar, vous semblez considérer que les gouvernements nationaux représentent « la volonté des peuples », tandis que les instances communautaires représenteraient... quoi, au juste ? Un pouvoir à part ?</p> <p>Tout le monde est conscient de la nécessité d'améliorer l'efficacité du fonctionnement communautaire (par exemple en élisant le président de la Commission sur la base de la majorité au Parlement). Cela ne remet pourtant pas en question la légitimité démocratique des institutions européennes, qui représentent les citoyens aussi bien que les institutions nationales.</p> <blockquote class="spip"> <p>Très clairement, cela appelle dans tous les cas à une réflexion sur une réforme institutionnelle en faveur de la nomination ou de l'élection d'un Président de l'Europe. Ce serait l'arbitre ou l'interlocuteur le plus apte à faciliter ce va-et-vient qui doit être continu entre l'intergouvernemental et le communautaire.</p> </blockquote> <p>Précisément, doit-on vraiment avoir un « va-et-vient continu » entre l'intergouvernemental et le communautaire ? Vous faites bien d'évoquer l'élection d'un Président de l'Europe, mais celui-ci ne devrait-il pas être la clé de voûte de l'exécutif européen, plus qu'un arbitre entre l'intergouvernemental et le communautaire ? Je reconnais que la question n'est pas facile. Mais l'Europe actuelle, qui oscille entre ces deux niveaux de gouvernance, ne semble convenir à personne... D'où l'idée de pousser plus loin l'intégration politique, et de s'orienter vers une Europe fédérale.</p>