Les difficultés gouvernementales en Belgique, quelles leçons pour l'Europe ? - commentaires Les difficultés gouvernementales en Belgique, quelles leçons pour l'Europe ? 2011-01-05T01:38:47Z https://www.thenewfederalist.eu/Les-difficultes-gouvernementales-en-Belgique-quelles-lecons-pour-l#comment8955 2011-01-05T01:38:47Z <p>« Le deuxième article minimise le fait que la partition de l'Etat belge en deux Etats distincts ferait instantanément exploser l'Union Européenne. »</p> <p>C'est un peu court, jeune homme (ou jeune femme ?). Pourquoi donc ? Je ne vois pas de lien de cause à conséquence entre les deux... Pas plus qu'une indépendance de la Catalogne ou de l'Écosse. Au contraire, c'est l'UE qui leur donne le cadre nécessaire à la crédibilité. Que pèserait une Écosse indépendante sans l'Union européenne ? C'est pareil pour la Flandre.</p> <p>D'ailleurs c'est le projet de la NVA : déléguer à l'Union les compétences extérieures de la Belgique (défense, diplomatie, commerce...), et rapatrier en Flandre le reste (social, économie, culture...). C'est ce qu'ils appellent la stratégie de la « coquille vide » ou de l'« évaporation ». Mais une diplomatie flamande, c'est juste ridicule. Aucune chance que ça convainque un peuple aussi réaliste que les Flamands.</p> Les difficultés gouvernementales en Belgique, quelles leçons pour l'Europe ? 2011-01-04T10:37:54Z https://www.thenewfederalist.eu/Les-difficultes-gouvernementales-en-Belgique-quelles-lecons-pour-l#comment8954 2011-01-04T10:37:54Z <p>Quelles leçons pour l'Europe, en effet.</p> <p>« En Belgique ou en Europe, le constat est le même : je crois très sincèrement que tant qu'on n'en sera pas à voter pour quelqu'un, un président européen, qui aidera à transcender les intérêts locaux, on ne constatera ni de nouveaux progrès, ni d'avancement significatif. » C'est vrai, ce qui détruit la Belgique comme l'Union Européenne, c'est la scrutin de liste qui renforce les bureaucraties politiques. Et les bureaucraties politiques sont naturellement nationalistes.</p> <p>L'année 2011 commence bien en Union Européenne de Le Taurillon. Après un article sur la crise de l'Euro, voici un article sur la crise belge.</p> <p>Dans les deux cas, on peut noter la chose suivante. Le premier article minimise une évidence : si l'euro disparaissait, cela provoquerait une véritable déflagration mondiale, que quelqu'un a déjà qualifié, à juste titre, de « mère de toutes les crises économiques ». Evidemment, ce serait la mort de l'Union Européenne. Le deuxième article minimise le fait que la partition de l'Etat belge en deux Etats distincts ferait instantanément exploser l'Union Européenne.</p> <p>L'Union Européenne, après à peine deux décennies d'existence, en est là.</p>