Jacques Attali : « Pour une Eurofédération solidaire et démocratique » - commentaires Jacques Attali : « Pour une Eurofédération solidaire et démocratique » 2014-07-06T19:25:18Z https://www.thenewfederalist.eu/Jacques-Attali-Pour-une-Eurofederation-solidaire-et-democratique,04856#comment20091 2014-07-06T19:25:18Z <p>@Thélème</p> <p>« l'émulation entre régions n'ayant pas besoin d'être en permanence cornaquées par des pouvoirs centralisateurs qui compliquent et ralentissent plus qu'ils ne facilitent le développement. »</p> <p>Par contre il arrive qu'en France certaines régions investissent dans des réseaux de transports qui créent des frontières entres régions en ne reliant pas les différents réseaux.</p> Jacques Attali : « Pour une Eurofédération solidaire et démocratique » 2014-07-06T19:19:35Z https://www.thenewfederalist.eu/Jacques-Attali-Pour-une-Eurofederation-solidaire-et-democratique,04856#comment20090 2014-07-06T19:19:35Z <p>@Thélème</p> <p>Oui c'est ce que je disais, prendre l'exemple de la France pour faire le fédéralisme.</p> <p>D'après ce que vous dite par rapport aux élus, si ce sont des personnes anti-démocratiques qui gouvernent ça ne servira à rien. C'est pourquoi à l'échelon local, comme ville, arrondissement, commune, quartier, il faudrait que plusieurs candidats se présentent, débattent entre eux et que les votent ne soient pas arrangés par le copinage.</p> Jacques Attali : « Pour une Eurofédération solidaire et démocratique » 2014-07-06T06:52:46Z https://www.thenewfederalist.eu/Jacques-Attali-Pour-une-Eurofederation-solidaire-et-democratique,04856#comment20088 2014-07-06T06:52:46Z <p>Le fédéralisme pour en mieux parler depuis la France , devrait commencer par la France elle-même qui peine à valider une réforme territoriale (uniquement technocratique sans dimension culturelle), une France dont la fédéralisation et l'enseignement des langues et cultures régionales serait un atout qui en font déjà une petite Europe à elle toute seule avec une fenêtre sur les cultures et langues des états voisins ne serait pas menacée pour autant. Pour mieux parler du fédéralisme au niveau européen nous serions mieux placés quand on se fait la main chez soi, à l'échelle d'un territoire plus petit, un peu comme d'élu local on se fait la main avant d'aller vers des niveaux supérieurs. Dans les pays fédéraux les régions soulagent les états qui peuvent alors mieux se consacrer à la diplomatie , à la défense qui on besoin de coordination, l'économie, l'industrie locale, l'éducation et l'émulation entre régions n'ayant pas besoin d'être en permanence cornaquées par des pouvoirs centralisateurs qui compliquent et ralentissent plus qu'ils ne facilitent le développement. Même les pays africains commencent après avoir traversé des périodes parfois terribles comme l'Ethiopie, le Nigéria malgré les courants sécessionistes, s'en rendent compte. Le fédéralisme est un frein au chauvinisme, jacobinisme et neo bonapartisme, et aux conflits souvent armés qui ont meurtri nos pays et notre continent. Le fédéralisme est un point d'équilibre entre l'excès deS nationalismes et de centralisme et la dislocation et l'isolement.</p>