De l'Etat-Nation à l'Etat-Continent - commentaires De l'Etat-Nation à l'Etat-Continent 2012-10-17T11:48:24Z https://www.thenewfederalist.eu/De-l-Etat-Nation-a-l-Etat-Continent,05222#comment14961 2012-10-17T11:48:24Z <p>@Bal : soyons un petit peu sérieux. Le <a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/lib%C3%A9ralisme" class="spip_glossaire" rel='nofollow external'>libéralisme</a> est d'abord une pensée politique qui s'est constituée en opposition aux régimes absolutistes du XVIIIe siècle. Il n'exclut nullement la notion de solidarité, certains libéraux prônent par exemple des mesures comme l'<a href="http://www.libgauche.fr/allocation-universelle-voie-liberale-communisme-jacques-marseille/" class="spip_out" rel='nofollow external'>allocation universelle</a>.</p> <p>Quand au communisme, je ne vois guère les peuples se mobiliser pour porter au pouvoir ses adeptes.</p> <p>La mondialisation elle n'est pas un « souhait » des uns ou des autres mais la poursuite d'un mouvement ancien accéléré par les évolutions technologiques qui font de la planète un espace de vie commune. Plutôt que de réduire le débat politique à un clivage archaïque je vous invite plutôt à relire l'article qui se pose une question bien plus d'actualité qui est celle du maintien de la capacité des Européens à peser dans le monde. Selon nous ceci implique qu'ils aient la capacité d'agir ensemble, à travers des institutions dotées des compétences nécessaires au niveau du continent ce qui implique naturellement une démocratie fédérale européenne.</p> De l'Etat-Nation à l'Etat-Continent 2012-10-17T06:57:53Z https://www.thenewfederalist.eu/De-l-Etat-Nation-a-l-Etat-Continent,05222#comment14955 2012-10-17T06:57:53Z <p>D'abord, le libéralisme est une invention sémantique du capitalisme (sauvage) pour masquer sa dynamique à caractère mafieux : libéralisation suggère la liberté... Comment est on libre en France avec moins de 450 euros par mois pour vivre ? Ensuite, lorsque le communisme était présent, il y avait une sorte de compétition sociale réussie par les capitalistes grâce à une adhésion artificielle des peuples qu'ils régissaient, mais surtout grâce à ceux de leurs partisans des pays communistes qui ont détruit le projet social affiché du marxisme. Le communisme détruit, le capitalisme sauvage a les mains libres, il peut s'attaquer à la destruction des conquêtes sociales par l'élimination économique des « faibles » qu'il considère comme des boulets qui entravent sa marche vers le maximum de profit. Comme les communistes, ils souhaitent une « mondialisation », mais pour des motifs diamétralement opposés. Preuve : la destruction systématique des projets sociaux partout dans le monde, la multiplication des dumping fiscaux, le laxisme de la lutte contre les mafias financières, le laxisme des luttes contre l'évasion fiscales, la soumission aux profits à court terme, etc. etc. Croire en une Europe libérale est une fausse route. Preuve : le désintérêt des populations à l'idée d'une Europe, même fédérale, l'abstention et le rejet permanent des population pour les projets européens. Une Europe qui s'autoproclame « libérale » (comprenez : capitaliste) est une impasse. Pourtant, il suffirait de peu de choses pour faire une Europe à visage humain... Mais il faut de l'imagination, et cela manque terriblement dans notre continent...</p>