Réforme territoriale : Regard fédéraliste sur un projet jacobin - commentaires Réforme territoriale : Regard fédéraliste sur un projet jacobin 2014-12-06T12:14:01Z https://www.thenewfederalist.eu/reforme-territoriale-regard-federaliste-sur-un-projet-jacobin#comment20494 2014-12-06T12:14:01Z <p>Ce que Hervé dit, cher Tnemessiacne, c'est qu'un Etat qui s'amuse à redécouper unilatéralement les territoires n'est pas très respectueux de la liberté de ces derniers.</p> <p>Au contraire, la logique la plus libérale aurait voulu que l'on décentralise la totalité de la responsabilité financière afin de laisser les collectivités libres de s'organise comme elles le voudraient, quitte à fusionner entre elles, ou pas.</p> Réforme territoriale : Regard fédéraliste sur un projet jacobin 2014-12-05T18:14:14Z https://www.thenewfederalist.eu/reforme-territoriale-regard-federaliste-sur-un-projet-jacobin#comment20491 2014-12-05T18:14:14Z <p>@Hervé Moritz</p> <p>« Il est jacobin au sens qu'il est dessiné et imposé par l'Etat central »</p> <p>Les régions sont représentées par les élus du peuple, qui peuvent faire des alliances régionales, et l'Etat est le seul qui a l'expérience d'une administration du territoire français dans son ensemble. Avec l'Union européenne peut-être.</p> <p>« et non de la question des compétences et des budgets. »</p> <p>La répartition des compétences et budgets est toujours délimité par l'Etat.</p> Réforme territoriale : Regard fédéraliste sur un projet jacobin 2014-10-19T10:08:05Z https://www.thenewfederalist.eu/reforme-territoriale-regard-federaliste-sur-un-projet-jacobin#comment20360 2014-10-19T10:08:05Z <p>Merci pour vos commentaires.</p> <p>@Alexandre Marin.</p> <p>La France ne connait pas du tout l'adage « small is beautiful ». On ne parle pas de l'éclatement des entités administratives mais de leurs compétences. Si on déléguait aux collectivités territoriales toute la responsabilité fiscale, alors l'éclatement administratif ne serait plus un problème. Chacun serait mis face à ses responsabilités.</p> <p>Les communes/départements/régions pourraient eux-mêmes fusionner avec leurs voisins pour rationaliser leurs dépenses si cela s'avère nécessaire (ce dont je doute). Je ne vois pas en quoi des grosses régions pourraient permettre de lutter contre l'hégémonie de Paris. La question réside là encore dans la répartition des compétences entre le local et le national.</p> Réforme territoriale : Regard fédéraliste sur un projet jacobin 2014-10-19T09:38:01Z https://www.thenewfederalist.eu/reforme-territoriale-regard-federaliste-sur-un-projet-jacobin#comment20359 2014-10-19T09:38:01Z <p>« Pourtant il semble que plus une communauté politique est petite, plus elle est respectueuse de la diversité des réalités individuelles et sociales et corrélativement de l'idéal démocratique. Prétendre favoriser la démocratie locale en accroissant la superficie des circonscriptions ne relève dans ces conditions que d'une vaste plaisanterie ».</p> <p>Ce « small is beautiful » a été la politique d'aménagement du territoire de la République française tout au long des XIX° et XX°siècles. Voulant lutter contre les grandes villes girondines, les Montagnards ont commencé à découper la France en petites entités appelées « département ». Un siècle plus tard, la III° république s'est beaucoup appuyée sur les départements et les petites communes pour que les grandes villes de province perdent en influence face à Paris.</p> <p>C'est pourquoi, en France, il y a 36000 communes. Sur ce terrain, la France est la championne du « small is beautiful ».</p> <p>Dans ce contexte, agrandir la taille des régions est utile pour permettre à celles-ci de s'émanciper de la tutelle parisienne, et d'acquérir une réelle autonomie. Si on veut limiter l'influence centralisatrice de Paris, mieux vaut créer de grandes régions autour d'une ou de plusieurs grandes villes qui auraient des capacités solides d'auto-financement que des petits territoires. Cela, sans préjudice que ces grandes régions organisent elles-mêmes une démocratie locale à leur échelle ou à des échelles inférieures.</p> <p>Dans la logique post-révolutionnaire, le principe du département est cohérent. L'idée était qu'à l'époque où l'homme se déplaçait à la vitesse du cheval, il fallait que les services administratifs ne soient pas situés à plus de 48 heures. Le problème sous l'Ancien Régime était que la taille des provinces rendait inconfortable l'accès à l'administration, et du coup, cette dernière était peu efficace. Mais aujourd'hui, cette logique n'a plus de sens. On ne se déplace plus à la vitesse du cheval. Rien ne s'oppose à ce que les régions aient des pouvoirs importants, comme sous l'Ancien Régime (bien entendu, avec les réalités actuelles).</p> Réforme territoriale : Regard fédéraliste sur un projet jacobin 2014-10-19T06:52:40Z https://www.thenewfederalist.eu/reforme-territoriale-regard-federaliste-sur-un-projet-jacobin#comment20358 2014-10-19T06:52:40Z <p>Lire aussi : <a href="http://www.uef.fr/a-propos-de-la-reforme-territoriale" class="spip_url spip_out auto" rel="nofollow external">http://www.uef.fr/a-propos-de-la-reforme-territoriale</a></p> Réforme territoriale : Regard fédéraliste sur un projet jacobin 2014-10-18T21:47:13Z https://www.thenewfederalist.eu/reforme-territoriale-regard-federaliste-sur-un-projet-jacobin#comment20357 2014-10-18T21:47:13Z <p>@ tnemessiacne Ah ! Vers le modèle des Länder... comme Hamburg ? Saarland ? Bremen ? Schleswig-Holstein ? Voyez, ce n'est pas la taille qui compte. ;)</p> <p>Les grosses régions françaises n'auront en fait pas le quart des marges de manoeuvres, libertés et responsabilités des Länder.</p> <p>Nos grosses régions vont-elles avoir une constitution, chacune ? Avec leur gouvernement et leur parlement ? Elles pourront élaborer leurs programmes scolaires ? Gérer leur propre système d'assurance maladie (à l'instar de l'Alsace-Moselle) ou de sécurité sociale ?</p> <p>SVP, élaguez les lois de décentralisation pour nous montrer en quoi nous allons vers un modèle décentralisé. Mais gardez bien à l'esprit que donner des compétences, tout en les encadrant strictement (donc sans laisser de marges de manœuvres) et en conditionnant et gardant le contrôle du financement, cela ne peut pas être qualifié sérieusement de « décentralisation ».</p> Réforme territoriale : Regard fédéraliste sur un projet jacobin 2014-10-18T19:08:16Z https://www.thenewfederalist.eu/reforme-territoriale-regard-federaliste-sur-un-projet-jacobin#comment20356 2014-10-18T19:08:16Z <p>Il est jacobin au sens qu'il est dessiné et imposé par l'Etat central et qu'il se préoccupe uniquement du découpage territorial, et non de la question des compétences et des budgets. C'est pourtant ce dont il faut parler et non des limites administratives, qui finalement importent peu.</p> Réforme territoriale : Regard fédéraliste sur un projet jacobin 2014-10-18T17:35:31Z https://www.thenewfederalist.eu/reforme-territoriale-regard-federaliste-sur-un-projet-jacobin#comment20355 2014-10-18T17:35:31Z <p>Par rapport au titre, : Les nouvelles régions vont à priori, vers des euro-régions européennes, des landers à l'allemande, l'inverse du jacobinisme et plutôt vers l'européisme.</p> <p>Sauf si les régions sont contrôlés plus fortement par l'Etat.</p> <p>Je pourrais vous apporter des arguments en élaguant les lois de décentralisations qui vont à priori à l'inverse du « jacobinisme ».</p> Réforme territoriale : Regard fédéraliste sur un projet jacobin 2014-10-18T11:37:39Z https://www.thenewfederalist.eu/reforme-territoriale-regard-federaliste-sur-un-projet-jacobin#comment20354 2014-10-18T11:37:39Z <p>Bravo au Taurillon de publier rien de moins que la meilleure analyse au sujet de cette réforme qui défie le bon sens.</p> <p>Il n'y a vraiment rien à ajouter, tout y est. Et l'essentiel : <br /><img src='https://www.thenewfederalist.eu/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> rappel des objectifs de cette réforme (merci de les énoncer clairement), <br /><img src='https://www.thenewfederalist.eu/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> démonstration brève, mais magistrale : aucun objectif n'est rempli et il ne peut en être autrement avec la solution retenue.</p> <p>Avons-nous entendu l'opposition mettre en avant ces objections logiques ? Tout le « débat » est resté sur l'identité régionale, ce qui est légitime, mais face à ces Valls qui, manifestement, sont des « daltoniens culturels », ne voyant qu'une carte monocolore et monolithique de la culture en France, pardon, de l'unique culture française, ça ne peut pas faire mouche.</p> <p>Rappeler que la Suisse, plus petite que la France, a plus de cantons et que ceux-ci ont plus de pouvoirs que n'importe quelle région française ne pourra jamais espérer, voilà qui est une excellente chose. Seulement pour nos amis jacobins, la Suisse, avec sa réelle application du principe de subsidiarité, sa démocratie directe à la fois au niveau cantonal et au niveau fédéral, ainsi que son parlement respecté... ce n'est pas du tout un modèle. Et que cela fonctionne ne change rien à l'affaire.</p> <p>Et ils n'ont aucune excuse : la Suisse est à côté et une partie est francophone (on peut comprendre que parfois le fonctionnement de l'Allemagne avec ses Länder peut paraître bien flou puisque tout y est dans la langue de Goethe et avec Internet l'information n'est pas du tout disponible facilement).</p> <p>J'aimerai annoncer publiquement que je suis prêt à contribuer financièrement à l'achat d'un billet de train aller-retour pour que M. Valls aille à Bern.</p>