« La guerre revient » - commentaires « La guerre revient » 2015-02-04T11:06:39Z https://www.thenewfederalist.eu/la-guerre-revient#comment20711 2015-02-04T11:06:39Z <p>Le comportement individualiste de nombres d'entre nous, « grands et petits », induit la suite logique des comportements sociaux, ou régionaux qui prévalent aujourd'hui ; On « peine » à se comprendre. Plutôt que de « rétrécir », montrer à quel point chercher à découvrir ce qui nous est fondamentalement commun est le phare de reconnaissance et conduit à ce que nous pourrions envisager comme le port d'attache du vivant.</p> <p>Sans s'attarder trop aux effets pratique de la désespérance, comme le décrit Monsieur Levi, (Est-ce qu'un individualiste n'est autre chose, au fond, qu'un désespéré ?), il y a quelques bonnes idées dans cet article.</p> <p>1/ L'effet d'exemple que constituerait l'association volontaire d'états, de nations, qui comprennent tout l'intérêt de mettre en commun des ressources humaines et physiques sur certains objectifs.(ex : une énergie abondante, bon marché, et non polluante.)</p> <p>2/ Partant de cet état d'esprit éclairé, l'effet de confiance qui peut réduire le désordre que constitue par exemple le sous développement de nombre de pays du sud en impliquant les ressources financières de pays proches qui en disposent ; L'utilisation de ces dernières, ainsi qu'on le voit en ces temps, dépassent les capacités intellectuelles de ceux qui les recueillent ; Ils semblent n'avoir qu'une imagination bien limitée pour les utiliser.. Le précipice sans fond de la cupidité peut engloutir toutes ces ressources.</p> <p>3/ On peut même, dans ce même état d'esprit, contenir, voir résorber, « l'inflammation » avec l'Ukraine et la Russie, en ayant un peu plus d'égards, à long terme, les uns pour les autres ; Les uns avec moins d'orgueil et de bonne conscience, les autres avec plus de respect des aspirations et des modes de vie d'autrui..</p> <p>Ces notions d'association, de coopération, d'approfondissement spirituel de ce que chacun considère chez lui comme des valeurs fondamentales, montrera immanquablement aux meilleures esprits des différents bords, (il y a des gens sincères partout qui disposent d'une partie de la vérité), qu'en fin de compte, ils ne sont pas si loin les uns des autres, et que le défi, les défis, pour le futur à découvrir ou à inventer, mérite, au combien, l'union de chacune de nos milliards de bonnes volontés.</p> « La guerre revient » 2015-01-31T04:38:44Z https://www.thenewfederalist.eu/la-guerre-revient#comment20695 2015-01-31T04:38:44Z <p>Je ne savais pas que le crépuscule de la marine british et la fin de l'équilibre européen avaient créé la crise de 29 ! C'est original.</p> <p>Je ne savais pas non plus que ces dernières années/décennies le pouvoir politique avait reculé… On observe pourtant une inexorable progression des dépenses publiques et des réglementations… On déguise les subventions en « partenariats public-privé », etc.</p> <p>Je ne savais pas non plus que les marchés étaient auto-régulés : PAC en agriculture, multiples législations fiscales incitatives/punitives, notamment dans l'immobilier… et législation titanesque concernant les institutions financières… Autant d'illusions d'optique, probablement.</p> <p>Tenez, par exemple, Clinton qui impose aux banques de prêter à des ménages insolvables… Faudrait surtout pas s'imaginer que ça produise de mauvaises choses. Et Freddie Mac et Fannie Mae, avec l'État US derrière eux, n'ont aucune responsabilité dans la bulle immobilière à l'origine de la crise de 2008. Non non, aucune, c'est-la-faute-au-méchant-marché-auto-régulé.</p> <p>Des divisions tribales qui ne reconnaissent pas l'État central, c'est très nouveau. Les guerres civiles destructrices aussi. Ainsi que le terrorisme. Les massacres de l'ISIS, c'est évident, n'ont aucun précédent : on n'a jamais massacré les civils par le passé, surtout pas sous des prétextes religieux fallacieux.</p> <p>Je serai vraiment très curieux de savoir comment on peut « résoudre » le conflit israélo-palestinien, après tant de haine bilatérale, de coup-bas des deux côtés.</p> <p>Et puis… la guerre revient… la guerre revient… elle était partie, la guerre ?</p> <p>Ce genre d'analyses, cela me fait beaucoup penser aux épidémies de « fin du monde », qui reviennent régulièrement parce qu'on a oublié que 10 ou 15 précédemment, la dernière prophétie ne s'était pas réalisée.</p> <p>Alors après une telle analyse, une succession d'affirmations péremptoires et de clichés, il est bien difficile d'apporter du crédit aux pistes proposées, qui sont pourtant intéressantes.</p>