L'Europe des peuples « L’union fait la force ; à nous de faire l’union ! » - commentaires L'Europe des peuples « L'union fait la force ; à nous de faire l'union ! » 2016-12-12T14:37:02Z https://www.thenewfederalist.eu/l-europe-des-peuples-l-union-fait-la-force-a-nous-de-faire-l-union#comment22420 2016-12-12T14:37:02Z <p>Donc ces enseignements du mauvais exemple des comportements asociaux des cupides, partout enseignement de guerre, guerre commerciale « libérale » sans égard pour ses partenaires ou voisins ; système de production faussée par le choix de moyens de main -d'œuvre à bas couts, mauvais exemple mondial :dilapidation de l'avance technologique, destruction des structures industrielles de ses partenaires, sans bénéfice technologique ou qualitatif profits indécents individuels ou de grands groupes financiers et commerciaux, tous ces mauvais exemples correspondent au vol du niveau de vie ou de la qualification de dizaines d'années d'efforts collectifs et donc de progrès.</p> <p>Ces enseignements et leurs exemples nous entrainent dans un engrenage sans fin, d'une spirale suicidaire. Nous programmons notre disparition par l'opposition irréfléchie entre les hommes et les régions ou les communautés humaines, plutôt que recherche de la voie nouvelle de la coopération régionale et mondiale.</p> <p>Nous sommes dans le règne du mensonge, de l'illusion, de la cupidité, de l'orgueil, du m'as-tu vu, de l'esbroufe, et de l'insignifiance, avec ses grands exemples suivants.</p> <p>L'argent « arrose » à souhait« les grands valets » de ce siècle ; Nombre de ces valets, « vendus » pour grands chefs d'entreprise ne se préoccupent nullement des réelles contreparties pour les régions détroussées. Ils cassent un tissu industriel organisé qui ne demande qu'à progresser avec les générations suivantes et les bons exemples des ainés : Ex : les voitures, dans la chimie organique, Bayer et Monsanto, dans l'énergie (nucléaire et solaire) que l'on n'ose pas prendre à bras le corps, ou règne l'incohérence vendue pour science. . Ces grands valets pillent le savoir-faire et jouent des oppositions régionales, pour à nouveau piller les ressources financières de ceux qui ne comprennent rien à ces manœuvres, ou n'ont pas le courage de s'en affranchir.</p> <p>De même, Le pouvoir de l'argent et sa cupidité mortelle sur Les philosophies ou les religions, la lettre plutôt que l'esprit, en faisant de millions de « fidèles », des marionnettes à la réflexion anesthésiées et paresseuses, et la démarche morbide et suicidaire ;</p> <p>Nous avons bien besoin, en effet d'esprit neuf et de démarche plus saine et claire, encore faut-il que notre réflexion le comprenne, et notre cœur l'accepte ; Nous avons besoin de la seule démarche qui puisse nous satisfaire, satisfaire cet esprit humain en recherche, celui de l'aventure et l'espérance.</p> <p>Cette espérance laisse la place à tout le possible probable, celui que la logique place un peu plus loin , qu'il nous faudra du temps pour bien saisir. En attendant, elle laisse la place à quelque chose de plus palpable et bien concret : les bons exemples de chacun d'entre nous, grands ou petits.</p> <p>Là, nous pouvons être beaucoup, majoritaires !</p> L'Europe des peuples « L'union fait la force ; à nous de faire l'union ! » 2016-12-12T14:26:39Z https://www.thenewfederalist.eu/l-europe-des-peuples-l-union-fait-la-force-a-nous-de-faire-l-union#comment22419 2016-12-12T14:26:39Z <p>Philosophie simpliste du Régime de la Concurrence. Cet enseignement de la concurrence est seulement la loi du plus fort du moment, cad. Celle qui permet tous les coups non répertoriés au régime de l'interdit actuel, interdit qui n'arrivera qu'après que le mal sera fait.</p> <p>Mais avec les moyens que l'homme concurrentiel et guerrier développe sur cette planète, on peut facilement imaginer ou nous pouvons aller très rapidement : La disparition de l'espèce Rassurons-nous, cette sanction ne fera pas disparaitre les ensembles différents innombrables qui nous entourent, parmi lesquels nous sommes une « splendide bien modeste part ».</p> <p>Pourtant nos bases spirituelles ont tenté de nous enseigner qu'il nous fallait changer de « logiciel »., Ces bases mieux énoncées depuis deux mille ans sont claires : Il nous faut nous éloigner, peu à peu du système de la sélection sauvage, dite naturelle, en vigueur depuis la « nuit » des temps et comprendre que nous sommes parties prenante.</p> <p> Le temps est venu de prendre en main notre devenir. Bien comprendre en effet, que nous les humains, actuel sommet des derniers arrivants dans la chaine du vivant, nous devons prendre en main la suite, prendre en main cette destinée dont nous faisons partie.</p> <p> Pour cela, nos meilleures chances de réussir, c'est d'associer nos compétences, nos intelligences, donc ménager nos forces, plutôt que de les opposer, (éviter de dupliquer, éviter de refaire sans cesse les mêmes efforts), les mêmes inventions, à tourner en rond ou revenir en arrière ; Ainsi nous deviendrons ce pour quoi nous sommes faits, ce qu'au fond nous sommes : des associés à cette aventure créative, situation que pour le moment nous ne comprenons pas :</p> <p>L'extraordinaire facilité de communications que nous donnent les moyens modernes nouveaux rendent aujourd'hui la chose possible.</p> L'Europe des peuples « L'union fait la force ; à nous de faire l'union ! » 2016-12-07T10:54:53Z https://www.thenewfederalist.eu/l-europe-des-peuples-l-union-fait-la-force-a-nous-de-faire-l-union#comment22406 2016-12-07T10:54:53Z <p>Excellente analyse, excellente conclusion aussi : l'Europe sera fédérale ou ne sera pas. Mais l'analyse d'un homme, jeune encore, qui sait ses racines, qui sait aussi le poids d'un état destructeur de l'âme d'un peuple.Cet état est sans doute le seul en Europe qui refuse encore de prendre en compte le fait régional : c'est l'état français qui s'est construit sur les cendres de ses provinces historiques, au point d'en gommer le nom dans le cadre de sa dernière réforme institutionnelle. Ceux qui refusent aujourd'hui à l'Europe de se construire à partir de ses territoires historiques sont au pouvoir à Paris et à Paris seulement. Ils n'ont pas encore compris, malgré les secousses en Belgique, en Italie, en Espagne, en Grande-Bretagne même, que le temps travaillait contre eux. Comme ailleurs, c'est de l'intérieur, par la volonté des peuples, que cette véritable Union européenne surgira. Quand, de la Corse au Pays basque des deux côtés des Pyrénées, l'Europe s'éveillera, Paris sera groggy !</p>