Capitale européenne de la culture en 2013 : Bordeaux est candidate

Bordeaux 2013 : capitale de tous les désirs

, par Pascale Fournereau

Capitale européenne de la culture en 2013 : Bordeaux est candidate

Après Lille en 2004, la France aura de nouveau une ville qui sera capitale européenne de la culture. Il reste quatre villes candidates (Bordeaux, Lyon, Marseille, Toulouse) qui viennent défendre leurs couleurs dans le Taurillon. Voici la tribune de Bordeaux.

Portée conjointement par la Mairie de Bordeaux, la Communauté urbaine de Bordeaux, le Conseil général de la Gironde et le Conseil régional d’Aquitaine, la candidature de Bordeaux au titre de Capitale européenne de la Culture en 2013 est née de l’envie commune de proposer un projet culturel novateur et fédérateur qui partira de Bordeaux et de l’Aquitaine pour aller à la rencontre de tous les européens.

Fruit de la mobilisation des forces vives des villes et départements de sa région mais aussi plus largement de la façade atlantique (jusqu’à San Sébastian et Bilbao), Bordeaux 2013 s’engage sur des valeurs liées à son histoire et à son désir d’Europe : l’humanisme, la diversité culturelle, la citoyenneté, la mobilité artistique, la créativité, l’innovation, le développement durable, la ville…

En déclinant ces questions au travers de multiples événements et de créations innovantes, en lançant les chantiers des équipements culturels de demain, en rêvant les métamorphoses de son territoire, en inventant un grand projet régional, le projet Bordeaux 2013 contribuera à faire de l’agglomération bordelaise une métropole en mouvement, le terrain d’une culture vivante ouverte sur l’Europe d’aujourd’hui.

A Bordeaux et en Aquitaine, pour 2013 : nous sommes tous candidats !

Cette synergie des collectivités territoriales se retrouve dans l’élan porté par la population, les artistes, les associations et institutions du monde culturel, touristique, social, universitaire ou éducatif, mais aussi par le monde économique à travers les commerçants et entreprises du territoire.

Bordeaux 2013 se construit sur la base d’une large consultation qui fait appel à l’adhésion, à la mobilisation, à l’imagination, à la réflexion, à l’engagement de tous. Pour convaincre le jury européen que c’est Bordeaux qui mérite le plus ce titre, il nous faut partager nos idées, rassembler nos envies, inventer ensemble une capitale généreuse, ouverte sur le monde et sur l’avenir.

Mais que se passera t’il en 2013, si Bordeaux est élue Capitale ?

Dans cinq ans, la vie artistique aura considérablement évolué. Au point probablement de rendre caduques certaines des propositions qui pourraient être faites d’aujourd’hui. Il s’agit donc de rêver, de donner la couleur d’une envie, de nommer une ambition laquelle, pour Bordeaux 2013, est clairement marquée par la volonté d’une triple projection vers le monde, l’autre et le futur.

Pour cela,
« Bordeaux va essayer de raconter une histoire singulière qui parle à toute l’Europe »
Richard Coconnier, chef de projet de Bordeaux 2013.

Car c’est bien « un récit » autour de la ville que l’équipe en charge du projet et les habitants de Bordeaux se propose de bâtir en inventant leur dossier de candidature pour 2013. Ce récit, il a pris dans un premier temps la forme d’un un slogan : « Bordeaux ville ouverte ». Un slogan en forme de pied de nez à tous ceux qui considèrent encore la ville comme hautaine, bourgeoise et repliée sur elle-même. Il a ensuite été décliné en quarante-deux projets regroupés en sept chapitres : la ville humaniste, la ville des commencements, la ville-monde, la ville participative, la ville en fête, la ville créative, la ville en mutation.

Quant au programme… Il fera la part belle au débat, à la réflexion, à l’expression de toutes les cultures ; il encouragera la créativité, la pratique artistique et la rencontre de tous ! Et parce que vivre ou venir à Bordeaux c’est aussi partager son art de vivre, son vin, sa gastronomie… Fêtes et banquets, bals et guinguettes feront de ce coin d’Europe une « région capitale » qui contribuera à valoriser l’exception culturelle européenne que nous défendons.

Pour une Europe citoyenne, solidaire et unie dans sa diversité, Pour une Europe ouverte sur le monde.

« Au Midi la ville-chai a pris son savoir-vivre et au Nord son savoir-faire. Sang chaud et tête froide. Quel modèle pour l’Europe de demain ! »
Jean-Pierre Péroncel-Hugoz

Grand port sur l’Atlantique, Bordeaux a, pendant des siècles, été un point de passage privilégié entre la France et le reste du monde. À l’instar d’autres cités portuaires telles que Venise ou Anvers, l’identité bordelaise s’est ainsi façonnée au gré de ses échanges avec le monde. Bordeaux a gardé de cet héritage un important réseau d’échanges et de coopération : la ville compte 19 jumelages et accords de coopération avec des villes du monde entier (Bristol, Porto, Riga, Saint-Pétersbourg, Québec, Lima, Bamako…) et comme la plupart des grandes villes européennes, Bordeaux - terre d’accueil - est aujourd’hui riche de la mixité de ses populations.

Bordeaux reste aussi marquée par la présence de Montaigne, Montesquieu ou Mauriac, trois personnalités qui symbolisent à leur manière et à des époques différentes, un engagement humaniste et politique. Elle l’est aussi par son esprit girondin qui n’a rien perdu de son sens du compromis (Bordeaux garde l’idéal d’une révolution modérée).

Sur la base de sa géographie et de son histoire singulière, en 2013, Bordeaux souhaite donc interroger l’idéal européen et ses valeurs, l’histoire aussi bien que l’actualité, la manière de chacun d’appréhender l’Europe et de participer à sa construction… Par ses allers-retours incessants avec le monde, elle souhaite également les nourrir, les confronter.

Ainsi, à un moment ou la ville est en pleine mutation, avec un patrimoine architectural rénové (le centre historique de Bordeaux a été classé fin 2007 au patrimoine mondial de l’UNESCO), des quais en cours de réhabilitation, un tramway qui facilite la circulation de ses habitants, Bordeaux entend saisir, par ce titre de Capitale Européenne de la Culture, l’opportunité de se révéler à elle-même et de se révéler à l’Europe.

Illustration :
- logo de la candidature de Bordeaux 2013.
- photographie fournie par l’équipe de Bordeaux 2013.

Mots-clés

Vos commentaires

  • Le 22 juillet 2008 à 11:50, par Pierre-Jean VERRANDO En réponse à : Capitale européenne de la culture en 2013 : Bordeaux est candidate

    A une architecture, aujourd’hui reconnue patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO s’ajoute une qualité de vie hors du commun. Bordeaux c’est avant tout un art de vivre qui s’offre à qui veut y goûter, loin de tout sectarisme ou chauvinisme mal placé. Je vis à Bordeaux depuis deux ans et je suis tombé rapidement amoureux de cette ville par un mélange particulier de culture de typicité locale d’amitié mais aussi par le sentiment de participer au projet d’une ville résolument moderne et toujours en devenir.

    Pierre-Jean VERRANDO Jeunes Européens - Bordeaux

  • Le 22 juillet 2008 à 18:33, par Laurent Nicolas, membre des Jeunes Européens_Bordeaux En réponse à : Capitale européenne de la culture en 2013 : Bordeaux est candidate

    Bordeaux porte un beau projet, un projet sain, intelligent, humaniste et durable. Avec la candidature de Bordeaux, c’est toute la région qui se mobilise ; et même au delà, Bordeaux donnant du sens au terme « eurorégion », en intégrant l’Espagne et Bilbao dans la dynamique. La ville a mûri, s’est bonifiée, ces dernières années qui furent de véritables millésimes avec la rénovation de ses belles façades, sur les quais et partout dans le centre ville. La ville et son agglomération sont lancées sur de bons rails, où roule son tramway moderne qui a redonné de l’air et du liant. Mais ce qui est passionnant avec Bordeaux, et ce qui donne à sa candidature tout son intérêt, c’est son formidable potentiel de développement humain, culturel et économique : le long des rives de la Garonne, Bordeaux est en train de grandir comme aucune autre ville de cette taille en France ne peut le faire ! Alors avoir l’honneur de devenir capitale européenne de la culture en 2013 permettrait à Bordeaux d’ancrer son identité cosmopolite dans un avenir en bleu étoilé.

    Laurent, étudiant à Bordeaux

  • Le 24 juillet 2008 à 09:10, par ? En réponse à : Capitale européenne de la culture en 2013 : Bordeaux est candidate

    Lyonnais depuis plus de près de 20 ans, voilà 3 ans que je vis au rythme et aux couleurs de Bordeaux. Charmé tout d’abord par son architecture, c’est la qualité de vie de cette ville qui a finit de me convaincre. Dynamique, culturelle et portée par un je ne sais quoi de différent, Bordeaux possède tous les atouts pour arriver au terme de cette candidature. Bordeaux 2013, sa grande différence, c’est que tous les Bordelais y croient !

    Marc RENAUD, membre d’Est Team et des Jeunes Européens de Bordeaux.

  • Le 24 juillet 2008 à 16:11, par Nicolas SALVI - Jeunes pop’ et Jeunes européens Bordeaux En réponse à : Capitale européenne de la culture en 2013 : Bordeaux est candidate

    Vivre (depuis 3 ans) à Bordeaux reste difficilement à exprimer en mots, car c’est un mélange de différents sentiments et d’émotions. Il s’agit d’une ville aux milles couleurs, qui impressionne par son éclectisme, le tout dans un écrin architectural nécessairement fastueux. C’est dans cette optique que je vois la candidature de Bordeaux 2013, une candidature des habitants de l’agglomération entière vers un projet d’avenir et qui va bien au delà de la seule année 2013, une candidature qui doit se faire en harmonie avec les populations. C’est ce point qui lui donne cette envergure européenne. Bordeaux à travers l’impulsion politique indéniable a hissé son histoire pour en faire un étendard pour le futur, elle a cultivé la culture qui la fonde en plaçant le citoyen au centre des projets. Bordeaux capitale européenne de la culture est un de ces projets, il mérite l’attention par sa qualité.

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom